samedi 26 octobre 2013

Caleb

Caleb était un être plein de charme et d'un charisme impressionnant. Même si vous ne vouliez pas l'écouter, vous le faisiez. Ce  n'est pas sa condition de vampire que le rendait si irrésistible, c'était sa personnalité, ni plus ni moins. Il avait été un grand seigneur, riche de terres, d'or, de femmes, et de traites. Il avait hérité de son père suite à l’empoisonnement de ce dernier par sa dernière femme qui épousa Caleb ensuite. Elle mit sur le chemin de son nouvel époux celui qui le transforma. Darius était un ancien général romain tendrement attiré par les hommes et séducteur des femmes. Il n'avait que des compagnons hommes à ses côtés. C'était sa cour et Caleb devait en faire partie. Il devait devenir ce nouveau jouet d'un maître dominant et esclavagiste. La rencontre eut lieu à la sortie de l'église, un dimanche matin. Un grand banquet était donné sur la place de l'église en guise de pénitence du seigneur des lieux. Caleb était très croyant. Il organisait souvent ses banquets pour sauver son âme. Il partageait le pain avec ses sujets, écoutaient les représentants des villages. Il était crains et aimé pour sa justice d'âme. Sa femme n'appréciait pas de le voir dépenser cette argent pour le commun des mortels. Les actes de son époux étaient pour elle une perte de temps. A ses yeux, il était pire que son paternel qui avait mérité de mourir dans les souffrances de l'Enfer. Le poison avait mis trop longtemps pour agir, elle décida d'en appeler aux forces obscures.
L'appel fut donc entendu pas Darius. Il n'attendit pas de savoir si Caleb conviendrait à la nature de vampire. Il tomba tout de suite amoureux des traits de cet homme brun dans la force de l'âge dont les yeux pétillants de joie de vivre. La transformation eut lieu le soir même. Elle fut violente. Le sadisme de Darius était à son comble lors de ses parties de chasse. Il mordit mon maître à plusieurs reprises, le laissa s'enfuir pour mieux le torturer. Le lendemain, la nouvelle fit le tour du château. Caleb fut rejeter tel l’hérétique qu'il n'était pas. Son créateur le recueillit. Il ne lui appris rien. Il laissa ses autres disciples soumis le faire pour lui. Dès qu'il eut en su assez, Caleb s'enfuit mais il n'avait pas pris conscience de l'emprise de son maître sur ses créatures. Elles eurent peur d'être puni à sa place et le traquèrent. La chasse dura près d'un mois. Il tua chacun de ses faibles et du affronter Darius. Le combat était inégal. La soif de liberté et de vengeance de Caleb était sans limite. Il tua et brûla le corps de son créateur. Il se rendit ensuite dans ce qui était autrefois sa demeure.
Sa femme ne s'était pas remariée. Elle portait encore le deuil mais à l'abri des murs, elle jouait les femmes fatales. en le voyant, elle se jeta à ses pieds et loua le Seigneur de lui ramener son tendre époux. Elle était à peine vêtue et son lit conjugal était partagé avec deux autres hommes. La colère libéra le vampire qu'il est devenu. Il enferma sa femme dans les entrailles du château et ordonna à ses anciens soldats de condamner la porte. Il resta jusqu'à ce que la dernière pierre soit posée. Il légua ses terres à son cousin le plus proche et disparut du monde des vivants, contrôlant ses richesses et protégeant la descendance de sa famille.