lundi 21 octobre 2013

Les temps sont venus

Il est temps que le monde sache que je ne dévoilerai que mon prénom car je n'ai que cela. J'étais une enfant des rues de Bordeaux . Je passais mes journées à voler et mes nuits à vendre mon corps. J'avais ainsi la possibilité de m'offrir un toit. Je le foutais de tout et de tout le monde. Ma famille m'avait vendu à une maquerelle de Bordeaux pour une somme dérisoire qu'elle récupéra de suite avec mon premier client. J'étais vierge, n'avait que 12 ans et ma fleur fut offerte au plus offrant. J'ai réussi à m'évader en tuant mon chien de garde. Je l'ai égorgé par surprise dans une ruelle de Bordeaux. J'ai fuis aussi vite que possible. Je me suis ensuite cachée dans les vignes plusieurs jours avant de voler un cheval. Je pris d'abord la direction de Lyon. Très vite, en chemin, je compris qu'il fallait que je monte à la capitale. Beaucoup d'hommes ont pensé contrôler mon corps. Aucun ne réussit à me dresser. J'étais libre et je comptais bien garder cette liberté. Au bout de plusieurs mois, mes talents arrivèrent aux oreilles d'un notable de la ville. Je le rencontrais et fis la connaissance de sa femme. Ce seigneur était un comte déchu de la cour du roi pour ses mœurs un peu trop volage. Je lui vendais ce qu'il voulait. Son épouse essaya de me tuer quelques jours plus tard. Son arme se retourna contre elle. Le soir même, je devenais vampire.