samedi 26 octobre 2013

Mythe, croyance, peur, vérité...

J'étais effrayée par ma nouvelle nature. Je ne voulais pas croire ce qui m'arrivait pourtant... au fond de mon être, je sentais encore la force de la chasse de la nuit précédente. Je voulais encore vivre cette ivresse. Caleb sentait mon impatience. Il m'aida à retrouver ma fierté en calmant cette soudaine soif. Je ne bus pas directement dans ce pichet. J'en versais le peu qu'il restait dans un verre. C’était si bon et si apaisant. Il sourit. J'étais prête à entendre ma leçon du jour. 
-Tu es devenue un vampire.
-Et?
-Tu ne connais pas notre existence?
-Ne devez vous pas resté caché des humains?
-Tu n'as pas oublié. C'est bien. As-tu entendu parlé de buveur de sang?
-Je ne sais ni lire, ni écrire. Je suis une putain qui ne pense qu'à avoir un toit où se sentir en sécurité. Je me fous royalement des croyances et autres conneries du même genre. Ah si! je sais compter.
-Tu es donc unique.
-D'après les gens biens, je ne suis rien.
Il s'amusa de mon orgueil qui n'en était pas un. J'étais pétrie de peur même si cela ne se voyait pas. Il posa délicatement sa main sur ma joue. Il était fier de son choix. Pour quelle raison?
-Je vais d'apprendre. 
Selon les croyances populaires, un vampire est un être qui n'a plus d'âme. Il se nourrit du sang des vivants qu'il prend plaisir à tuer. Toute personne mordue devient un vampire. Il faut planter un pieu dans le coeur du mort pour lui éviter de devenir une âme damnée, errant sur terre pour fournir au Diable ses sujets les plus fidèles. Curieusement, le vampire a peur des croix, crucifix et autres reliques ainsi que de l'ail. Il dort dans un cercueil pour mieux passer inaperçue parmi  les morts. Il est impitoyable et assoiffé de jeune vierge de préference. Le soleil est son plus grand ennemi.
-Oublie toutes ces stupidités. Notre histoire est plus complexe.