mercredi 23 octobre 2013

Transformation

On m'accusa du meurtre de cette femme. Un enfant des rues me prévint que l'on me cherchait pour m'enfermer au fond d'une geôle sans procès. Ma seule chance était de quitter Paris au plus vite. Je récupérais tous l'argent que je pouvais emporter et volais un cheval. Je devais devenir un fantôme. Malheureusement, les rues étaient pleines de soldats. J'avais sous estimé le pouvoir de mon comte. Il était déchu mais pas oublié. Le seul endroit où je trouvais refuge, fut Notre Dame. La vieille dame orgueilleuse toujours prête à accueillir les âmes perdues. Personne ne pourrait venir me chercher ici et encore moins m'en sortir mais les chats sauvages ne restent pas longtemps enfermé entre quatre murs. Je suis restée jusqu’à la nuit. Dès que j'ai voulu sortir, un homme m'en empêcha. Ce prêtre voulait me protéger d'un groupe de soldats se positionnant sur le pont. Si il avait su ce qu'abritait son église m'aurait-il gardé auprès de lui? Je ne pense pas. Peu de temps après, un noble vint allumer un cierge. Je l'observais puis il vint savoir à mes côtés.
-Je sais ce que vous avez fait, déclara-t-il très sur de lui.
-Qu'ai-je fait?
-Je sens l'odeur du sang sur vos mains.
-Je n'ai fait que la retenir dans sa chute. 
-Je n'en doute pas.
Son sourire était charmeur, trop rassurant. Je lui proposais un instant de détente en échange de son silence. Il accepta.